• blog enae mineraux lithotherapie mineralogie

Travail de lapidaire dans mon coin atelier

Création de pendentifs en Améthyste 💜

Je me lance à vous dévoiler une partie mon activité : le travail de lapidaire !

💫 Choisir la bonne pierre : ici une Améthyste de Turquie, ramenée par Rubie. Je l'ai choisie car ses cristaux sont bien serrés et sa couleur est violet foncé. Quand on décide de laisser une partie brute, il est important de s'assurer que les cristaux ne vont pas de désolidariser par la suite. C'est pourquoi, je vérifie régulièrement que tout tient bien en place.

💫 Enlever tout ce qui n'est pas de l'Améthyste : en faisant attention que les cristaux soient toujours bien accrochés. La gangue sur laquelle est accrochée l'Améthyste peut donner un style sympa en cas d'objets de décorations. Mais pour les pendentifs, je préfère la faire disparaître. Il faut juste s'arrêter au bon moment !

💫 Scier l'Améthyste en 3 : quand je la divise, j'ai déjà une idée de la forme que je vais donner aux pendentifs. Ma petite scie suffit amplement pour ce type de pièces. Le diamant taille bien une pièce dure comme le Quartz surtout que la druse d'Améthyste avait été préalablement débarrassée de sa gangue.

💫 Travailler la forme finale : et changer de grains de disques de polissage pour un rendu lisse et brillant sur l'arrière et les côtés ! C'est le processus le plus long et il ne faut pas bâcler les étapes, sinon le rendu final sera terne et marqué de rayures.

Comme vous l'avez vu, je travaille sans gants, mais ne vous inquiétez pas, à part limer mes ongles, pas de danger ! En plus cela me permet d'évaluer, au toucher, la qualité du polissage.

Et hop 3 pendentifs avec une face brute et tout doux ailleurs.

Pour la dernière étape de polissage, on peut ajouter de la poudre abrasive mais je préfère sans produits chimique.

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.